jeu de rôle, rock progressif, science-fiction et subversions diverses Cet avis tient lieu de faire-part

Mermaid Project, épisode 5 0

Mermaid Project, épisode 5

Je devrais me réjouir que ce cinquième « épisode » de la bande dessinée Mermaid Project conclue le cycle. Au lieu de ça, je me retrouve quelque peu déçu après la lecture de ce dernier tome. Lors de ma chronique de l’épisode précédent, j’espérais pour celui une conclusion et des réponses, mais au final, si ce tome boucle en effet l’affaire en cours, il ne le fait que de façon peu satisfaisante.

Need: Hegaiamas – A Song for Freedom 1

Need: Hegaiamas – A Song for Freedom

Ce mois de février a été riche en découvertes, surtout dans le domaine du prog moderne. Hegaiamas est le dernier album d’un groupe grec, Need, qui opère à la frontière entre rock progressif et métal progressif et qui prouve que c’est souvent sur les frontières qu’il se passe des choses intéressantes.

Maschine: Naturalis 0

Maschine: Naturalis

De temps à autre, on voit apparaître sur les divers forums de prog-heads des albums qui semblent faire l’unanimité, de Neoprog à Angry Metal Guy – c’est dire! Naturalis, des Britanniques de Maschine, semble être de ceux-ci et il fait avouer que leur néo-progressif moderne et lumineux a de quoi séduire.

Freedom to Glide: Fall 0

Freedom to Glide: Fall

C’est via Progcritique que j’ai découvert Fall, deuxième album du groupe britannique Freedom to Glide, qui propose un néo-prog mélancolique et un concept sur la Deuxième Guerre mondiale, deuxième volet d’une trilogie commencée avec leur premier album, Rain.

« Le Grand n’importe quoi », de J.M. Erre 0

« Le Grand n’importe quoi », de J.M. Erre

Ce n’est pas un titre, c’est une profession de foi: Le Grand n’importe quoi, de J.M. Erre est un roman qui emprunte plus au pastiche surréaliste qu’à la science-fiction, une sorte de fable absurde qui est à la fois une tarte à la crème et un grand cri d’amour envers la littérature en générale et celle de l’imaginaire en particulier.

Overunit Machine: Aldaraja 0

Overunit Machine: Aldaraja

Quand on écoute beaucoup d’albums, il vient fatalement un moment où on se dit que tel ou tel sous-genre a tendance à produire des quantités invraisemblables de morceaux identiques. C’est parfois mon cas avec le metal progressif, c’est pourquoi des curiosités comme ce Aldaraja, de Overunit Machine, apparaît comme un petit rayon de soleil – découvert grâce à Neoprog, d’ailleurs.

« Apex », de Ramez Naam 6

« Apex », de Ramez Naam

Bon, autant faire péter le suspens immédiatement: Apex, conclusion de la trilogie Nexus de Ramez Naam, est une digne conclusion de ce techno-thriller d’anticipation transhumaniste. Pour poser les choses, il commence par un échange nucléaire généralisé. Enfin, pas tout à fait, mais c’est pour dire.

Person of Interest 5

Person of Interest

On reconnaît souvent les séries marquantes à leur générique. Celle de Person of Interest commence avec la voix d’un des personnages, qui annonce:

« On vous surveille. Le gouvernement possède un dispositif secret. Une machine ! Elle vous espionne jour et nuit, sans relâche. Je le sais parce que c’est moi qui l’ai créé. »

Japan Impact 2017 0

Japan Impact 2017

En même temps que la saison des conventions de jeux revient, celle des conventions geeks à forte coloration japonaise également: à preuve, cette édition 2017 de Japan Impact, qui déboule une semaine après Orc’idée.

2

Bilan mécénat: janvier 2017

Comme promis, ce bilan mécénat est le premier billet d’une nouvelle série mensuelle pour remplacer les bilans Flattr. Bon, dans les faits, pas grand-chose ne va changer, vu que Flattr représente toujours une part importante de mon activité sur ce sujet, mais ça risque d’évoluer prochainement.

Cleaver of the Mist: Sanctuary 0

Cleaver of the Mist: Sanctuary

J’ai un beauf de bon conseil. Bon, avant qu’il ne devienne de la famille, Fulgan était déjà un bon pote – ça n’a pas changé depuis – et on se retrouvait sur pas mal de trucs, notamment musicaux. Du coup, quand il m’a parlé de Cleaver of the Mist, groupe français de metalcore, je suis allé y jeter une oreille. L’EP Sanctuary a été acheté dans la foulée.

Orc'idée 2017 2

Orc’idée 2017

Je peux me tromper, mais il me semble que j’ai participé à toutes les éditions d’Orc’idée depuis sa création en 1992, à la Croix-d’Ouchy. On pourrait dire que c’est devenu une sorte de rituel, une habitude, une routine, mais ce n’est pas mon point de vue.