Les posts du samedi: Glasir / Sonnöv / We Were Heading North

Glasir / Sonnöv / We Were Heading North

Allez hop! Nouvelle variante des restes du samedi, consacrée à trois albums de post-rock – enfin, trois EP, plutôt, vu qu’ils dépassent rarement les trente minutes. Au menu, les Texans de Glasir et les Espagnols de Sonnöv et de We Were Heading North. Trois groupes venus d’horizons peu courants pour ce genre musical, dont les livraisons sont facilement au-dessus de la moyenne; ce n’est parce que c’est court que ce n’est pas intéressant.

Glasir est une formation originaire de Dallas. Unborn est leur premier EP. Avec trois morceaux et environ vingt-trois minutes, Unborn affiche un format classique. Ce qui tombe bien: la musique également est classique, entre ambiances planantes et mur de son brutal.

La première piste, « Precipice », me fait penser à une version lente de Altered State. De façon générale, les trois pistes de Unborn ont un côté lent, implacable, aux frontières du post-metal et également des ténèbres. Ce n’est pas folichon – les autres titres sont à l’avenant: « Until We Dissolve » et « Into the Void » – mais c’est bien fait.

Avec son ambiance plombée traversée par quelques rares rayons de lumière, Unborn est un EP intéressant, voire très bon, que j’ai découvert via Totoromoon, ce d’autant qu’il est disponible à prix libre sur Bandcamp.

Autre découverte due à Totoromoon, le groupe espagnol Sonnöv, pour son EP Caballo Perdedor plus proche du post-metal que du post-rock. Disons qu’à l’image du cheval de son titre, c’est un album plus fougueux, même s’il semble commencer sur une note calme avec « Sun Up » – note trompeuse, vu que le morceau comporte une belle montée en puissance tout au long de ces dix minutes.

Avec quatre titres et près d’une demi-heure, c’est un EP d’un beau gabarit, principalement instrumental, mais traversé de narrations en castillan. Les ambiances varient entre une variante plombée de God Is an Astronaut et de l’Isis apaisé, avec un mélange très élégant d’aérien et de mur de son. Je soulignerai notamment le très « zodiacien » morceau « Bucéfalo ».

L’album est disponible sous licence Creative Commons (non commerciale, sans dérivés), sur Bandcamp, pour un prix très raisonnable (€4).

Également à porter au crédit de Totoromoon, un autre groupe espagnol, originaire des Canaries, We Were Heading North, dont l’EP a, soit le même titre que le nom du groupe, soit pas de titre, suivant comment on voit les choses. Avec six pistes, il tourne également un peu au-dessus de vingt-cinq minutes et propose un post-rock classique, mais plutôt léger et frais.

Cela fait longtemps que j’ai abandonné mes fols espoirs de voir le post-rock se renouveler – à quelques exceptions près – et, aujourd’hui, je me contente d’apprécier cette musique pour ce qu’elle apporte comme ambiances. À cet aune, We Were Heading North est un excellent album, très lumineux.

Il est lui aussi disponible sur Bandcamp, pour la modique somme de €5.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d bloggers like this: