« La Stratégie des As », de Damien Snyers

"La Stratégie des As", de Damien Snyers

James, Élise et Jorg sont un trio d’arnaqueurs dans la ville de Nowy Krakow, vivotant de petits expédients, jusqu’à ce qu’un mystérieux commanditaire leur proposent un coup unique – et dangereux. C’est le point de départ de La Stratégie des As, roman de fantasy/steampunk de Damien Snyers.

Ce roman m’a été gracieusement envoyé par ActuSF, l’éditeur de ce premier bouquin du jeune auteur liégeois. Ce qui, si j’étais cynique, serait déjà une raison d’en dire du bien. Fort heureusement, il y en a d’autres, même s’il y a aussi des choses à redire.

Pour résumer, le contexte de La Stratégie des As est très sympa: une ville avec des éléments steampunk et de fantasy. D’ailleurs, James est un elfe, Élise une demi-elfe et Jorg un troll; ça pose déjà le décor. C’est donc un monde dans lequel la magie et la technologie coexistent et où l’Afrique est le summum de la civilisation.

Le roman souffre cependant de deux défauts: un style très plan-plan, malgré une narration à la première personne, qui aurait pu donner du piment à l’histoire; et ensuite l’histoire elle-même, qui est somme toute assez simple. J’aurais imaginé une intrigue bien plus tordue, avec plus de trahisons.

Somme toute, ça se voit que l’auteur aime ses personnages. Je connais, je fais pareil. Mais dans ce style de littérature, frôlant le thriller et avec un côté sombre, il aurait pu être plus méchant avec eux pour avoir une histoire un peu plus relevée.

Il ne faut pas oublier que La Stratégie des As est le premier roman publié de Damien Snyers et, en l’état, il est déjà très agréable à lire. Il est également plutôt court, avec 256 pages dans sa version imprimée, en incluant une nouvelle sur Milla, le quatrième « as » de l’histoire, et une courte interview de l’auteur.

D’autres avis chez Cédric Jeanneret, Elbakin, Blog-O-Livres

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Damien Snyers dit :

    Hello,

    C’est juste pour signaler que la demi-elfe s’appelle Elise, et non Eliane 🙂
    Et merci pour la chronique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d bloggers like this: