À la recherche des chats perdus

« À la recherche des chats perdus » était un essai de jeu de rôle par correspondance sous la forme d’un feuilleton simili-intéractif.

L’univers est celui de Tigres Volants, jeu de rôle de science-fiction multi-épithètes, que j’ai toujours la faiblesse de croire très bien, principalement parce que c’est moi qui l’ai écrit. Les ceusses intéressés peuvent se rapporter au site qui lui est consacré et me laisser continuer en paix.

Fragments d’étermité

Sous ce titre, vous trouverez des histoires surgissant du passé des personnages principaux. Elles n’ont pas d’influence directe sur le déroulement de l’histoire principale, mais sont là pour rajouter un peu de volume aux personnages et à l’histoire.

Dramatis personæ

Loo-Luna De-Lleniel Canadean

Areylwen, officiellement née il y a très longtemps, et officieusement née il y a encore plus longtemps: elle a connu les royaumes Eyldar et Humains d’Arda, avant l’Exil, et y a même été une Reine. Mais suite à un accident, elle a passé le plus clair de ces quinze mille dernières années en cryogénie. Enfoncé, Hibernatus!

Dans le cas présent, elle est envoyée par Hiriel Galadril, ex-Reine des Eyldar, qui s’occupe de babioles plus ou moins occultes dans l’espace culturel eyldarino-atalen. Elle cherche aussi à retrouver sa famille qui, d’après certaines Légendes, aurait peut-être survécu, elle aussi…

Kyoshi Kerensky

Terrienne pur sucre, originaire des bas-fonds de Los Angeles (ce qui laisse entendre qu’il y a autre chose que des bas-fonds à Los Angeles…). Issue d’une culture nippo-américaine, mais surtout des rues d’icelle. Mutante, arcaniste, détective privée et beaucoup de choses encore.

Actuellement en mission pour un certain Sylvano « etc. » Di Maraguenda, qui aimerait bien lui aussi retrouver sa famille. La vraie, celle qui est d’une race extraterrestre officiellement non recensée… Privilégie les tenues qui font fuir les curés (entre autres).

Sylvano Giorgio Leone (et quelques autres) di Maraguenda

S’il est sensé être un fils de bonne famille de Copacabana et gestionnaire d’une compagnie d’enquête et de sécurité (qui a explosé il y a quelques mois), c’est aussi et surtout un pirate informatique et, diront ses collègues, un enquiquineur de première. S’il vous dit qu’il est innocent, ne le croyez pas: c’est statistiquement faux!

Randir Nyallë Sarshin

Eylda, inventeur, voyageur, bourlingueur… Originaire de la Ligue Stellaire, il a fugué il y a quelques siècles de cela pour des raisons politico-personnelles. En représaille, sa famille en a fait un Héros, là encore pour des raisons politico-personnelles. Il a confié à Kyoshi la lourde de tâche de rétablir la vérité.

La bédé

Eh oui, il y a un projet de bande dessinée autour de cette histoire. On en reparlera un jour, si on arrive à accorder nos violons.

Les auteurs

« À la recherche des chats perdus » est une oeuvre collective, @ 1998 et seq.

La bienséance veut que toute reproduction, même partielle (du texte, hein! Pas des auteurs, collaborateurs ou lecteurs qui, s’ils font des petits, seront gentils de m’en noyer un), fasse l’objet d’une demande préalable auprès du Rédac’chef, qui transmettra.

Cette œuvre collective implique les personnes suivantes:

À la recherche des chats perdus par Blog à part, troisième époque, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution 3.0 Switzerland Licence.

Commentaires

5 Responses

  1. Samuel dit :

    Ton lien pour la bédé nous dirige sur un site porno.

    • Alias dit :

      Ah oui, tiens. Oups.

      Corrigé. C’est un .com et non un .org

    • psychee dit :

      D’un autre coté, la redirection sur un site porno dans le cas de la bédé erdorin est une sorte de signe^^

      • Stephane dit :

        Ouai… mais bon: les sites pornos, eux, on attend en général pas 5 ans pour avoir la deuxième image. Pas de risque de se tromper, donc (même si je t’accorde qu’ils ne sont en général, pas très biens fournit en « planches »)

    • Loiseau2nuit dit :

      D’ailleurs ya pas que le lien : le footer du site mentionne également .org au lieu de .com

      Mes 2 centimes et demi…

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.