Festival du jeu de Villepreux 2015

Festival du jeu Villepreux 2015-1

Moi qui pensais que la Saison des Conventions se terminerait plus ou moins après OctoGônes, je me retrouve ce week-end à me balader en région parisienne pour le premier Festival du jeu de Villepreux – et j’ai encore deux autres événements prévus d’ici la fin de l’année.

Villepreux est une petite cité résidentielle, non loin de Versailles, qui a décidé de se lancer dans l’aventure ludique avec une convention multijeux, très orientée familles: du jeu vidéo, des jouets en bois, du jeux de plateau, du grandeur-nature et du jeu de rôle. Le tout est sis dans un centre sportif, notamment dans une grande salle où se retrouvent les jeux de plateau, les GNistes et les rôlistes.

Quand je dis « très orienté famille », il faut comprendre qu’une bonne moitié des visiteurs sont des parents et leur progéniture, entre trois et douze ans. Du coup, assez rapidement, ça court dans tous les sens en piaillant. Fort heureusement, des espaces dédiés sont en place et un certain nombre se retrouvent canalisés par les animations des joueurs de grandeur-nature.

Côté jeux de rôle, ce n’est pas la grande foule: on retrouve Johan Scipion, dit « Monsieur Sombre », dit aussi « The Incredible Roleplaying Machine », qui enchaînera pas moins de quinze parties pendant le week-end. Côté éditeurs, est aussi présent JdR Éditions, avec Steamshadows et XVII.

La logistique des parties est grandement facilitée par la fort compétente équipe d’Opale Rôliste, qui parvient à gérer la pénurie de joueurs. On trouve également Trouver Objet Caché, l’association spécialisée dans l’Appel de Cthulhu, qui profite de l’événement pour organiser son habituelle « Nuit Poulpique » entre samedi et dimanche.

Pour ma part je débarque avec le stand 2 dés sans faces et la ferme intention de faire jouer à Tigres Volants. Comme mentionné, le joueur se fait rare, mais je parviens néanmoins à trouver quatre joueurs le samedi et le dimanche, pour faire respectivement un solide Station de Bouts avec les nouvelles règles et une partie « bande-annonce » en deux heures chrono.

Pas vraiment de surprises dans ces deux parties: la « bande-annonce » est toujours fun et rapide, idéale pour les salons aux ambiances bruyantes et aux joueurs pressés. Quant aux nouvelles règles, elles semblent bien appréciées des joueurs et les joueurs apportent pas mal d’idées intéressantes à des éléments comme l’équipement ou la gestion des blessures.

Autour de la convention, les organisateurs avaient eu l’idée intéressante d’inviter, en lieu et place des buvettes, un trio de camions-restauration: l’un proposant des burgers, l’autre des spécialités mauriciennes et le troisième une cuisine plus traditionnelle.

De ce que j’ai goûté, c’était plutôt bon et bien fait, mais nous avons aussi été gâté par une météo plus printannière qu’automnale; l’idée aurait sans doute été moins enthousiasmante sous la pluie. À noter également un triporteur-café qui proposait d’excellents espressos.

Dans l’absolu, j’ai été agréablement surpris par cette convention. À vrai dire, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’ai trouvé un événement qui, certes, aurait mérité d’une plus forte participations des joueurs – rôlistes ou autres, par opposition à un public plus « profane » – mais qui avait pas mal d’attraits.

Pour une première édition, c’était très bien; je ne peux pas trop promettre que je reviendrai en 2016 – principalement parce que je risque d’avoir de nouveau un agenda chargé à ce moment – mais j’en ai bien envie.

J’ai aussi mis en ligne une – petite – galerie de photos, sous licence Creative Commons.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d bloggers like this: