DivinaSion 2014

À partir d’un certain temps, il y a des évènements qui tiennent un peu du pèlerinage. Genre, pour votre serviteur, les conventions en terre valaisanne, comme l’édition 2014 de DivinaSion, la convention du club sédunois (note aux incultes: ça veut dire « de Sion »), La Horde du Commun.

DivinaSion, c’est une petite convention locale, sise au Centre Totem RLC de Sion: une demi-douzaine de salles adaptées au jeu de rôles et autres jeux un peu calmes, une grande salle pour les tournois de figurines ou de jeux de cartes, un bar qui sert de l’alcool et des jeux de plateau, quelques tables dehors et hop!

Cette année, pour son dixième anniversaire, DivinaSion avait posé comme thème « Chalet Suisse », avec une décoration à l’avenant, au kitsch suffisamment solide pour tuer un touriste. Ce qui a permis de justifier le Fendant au bar, la raclette du samedi soir, ainsi qu’une partie de « Les Valaisans dans l’Espace » où, si j’ai bien compris, les personnages ont dû affronter les Bernois dans l’Espace, qui voulaient réunifier tous les cantons et imposer une langue commune: le Bärndütsch.

De mon côté, j’ai proposé une partie de Tigres Volants plus classique: Station de bouts, jouée avec un quintet de joueurs qui visiblement avaient une certaine habitude de faire des bêtises ensemble et ont plutôt bien compris l’esprit du jeu. Il y a eu un moment particulièrement amusant où deux des personnages se sont retrouvés « enlevés » par deux factions différentes (bon, la Talvarid avait surtout décidé de charger une patrouille).

Et puis bien sûr, ce genre de convention est également l’occasion de rencontrer, de taper la discute et de boire plein de bières et de coups de blanc (les mélanges, c’est brutal!) avec plein de gens. Ceux que l’on connaît et ceux que l’on connaît moins, le temps de déguster une ou deux raclettes. Et du Fendant.

Mon passage aura été bref, pour cause d’horaires de train et d’autres obligations. C’est en louvoyant légèrement que je reprends le chemin de la gare. Pour commencer la saison des conventions automnales, c’est juste parfait.

Quelques photos de piètre qualité sont visibles sur Flickr.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d bloggers like this: