Créatif grande gueule

Créatif grande gueule

Il paraît que critiquer les jeux de rôles, quand on est soi-même un auteur de jeu de rôle, c’est Mal. Il paraît. À moins, bien entendu, d’y être invité par l’auteur dudit jeu.

Si vous voulez mon avis, c’est une mauvaise idée: « sans liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur », comme le disait Beaumarchais (ainsi qu’un grand quotidien français qui, depuis, fait de la flagornerie pro-gouvernementale son fond de commerce). Je peux comprendre la crainte de voir l’un assassiner le jeu de l’autre par pure jalousie commerciale (ou, ahem, artistique), mais c’est ériger l’abus en norme.

Et si vous ne voulez pas mon avis, vous êtes sur le mauvais blog.

D’où le label « Créatif grande gueule »: un label qui affirme:

  1. Je suis un créateur;
  2. Je publie mes créations;
  3. J’ai une grande gueule;
  4. Je n’ai pas peur des autres grandes gueules;
  5. Donc j’autorise toute critique sur mes créations.

En d’autres termes, un label pour donner explicitement l’autorisation de critiquer ses créations à toute personne qui en a envie, quelles que soient ses affiliations ou opinions. Que ce soit pour les jeux de rôle ou toute autre forme de création, d’ailleurs.

Ci-dessous, la version du logo en 150 pixels, pour les sidebars:

Créatif grande gueule

Déjà grandes gueules et fiers de l’être

Mis à part ce présent blog, s’entend:

Créatif grande gueule par Blog à part, troisième époque, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution 3.0 Switzerland Licence.