Catégorie: Musique

C’est peut-être un peu exagéré: j’y parle de métal – mais aussi de rock progressif, de post-rock et de plein d’autres genres entre les deux, à côté, dans les parages ou complètement à l’ouest.

Sarin: Burial Dream 0

Sarin: Burial Dream

Découvert via contact direct dans ma boîte mail – c’est beau, la gloire! – Sarin est un groupe canadien qui, avec Burial Dream, s’affiche dans le post-métal à la Isis/Cult of Luna. L’exercice est un peu casse-gueule, en ce que le genre a déjà été balisé dans les grandes largeurs par les deux pointures précités et quelques myriades d’autres, mais ces petits jeunes de Toronto se débrouillent plutôt pas mal.

Dissona 2

Dissona

Si je vous parle d’un groupe de métal progressif qui s’appelle Dissona, vous vous doutez bien qu’il ne va pas être question de mélodies éthérées. Le premier album de ce groupe, originaire de la banlieue Chicago (au son très peu américain), qui a également pour titre Dissona, joue assez clairement sur les collisions musicales.

Corbeaux: Hit the Head 0

Corbeaux: Hit the Head

Des Français qui font du post-rock, je n’en connais pas beaucoup; c’est une des raisons qui m’a poussée à m’intéresser au groupe breton Corbeaux et à leur album Hit the Head, recommandé par Fred Bezies.

 

Stömb: The Grey 4

Stömb: The Grey

Le gris est à la mode, surtout ses nuances, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle. Ce qui est par contre une bonne nouvelle, c’est l’album The Grey, du groupe de métal progressif Stömb (ou [STÖMB]). Un groupe qui n’est pas originaire de la côte est américaine ou de Scandinavie, mais de Paris.

Beardfish: +4626-Comfortzone 0

Beardfish: +4626-Comfortzone

Beardfish est un groupe qui provoque chez moi des réactions bizarres: je me dis « mouaibof, un album qui s’appelle +4626-Comfortzone, pourquoi j’achète ce truc déjà? » et, quand je l’écoute, je me rappelle pourquoi. En clair, si je ne suis pas un grand fan de ce supergroupe suédois de rock progressif tendance rétro, leurs compositions sont suffisamment bien balancées pour susciter chez moi un enthousiasme certain.

Oneironaught: Enlist Today! 0

Oneironaught: Enlist Today!

Autre découverte à mettre au crédit de Fred Bezies, le quatuor new-yorkais Oneironaught avait, sur le papier, beaucoup pour me plaire avec leur album Enlist Today!: du rock psychédélique mâtiné de prog (à moins que ce ne soit le contraire).

Wilderun: Olden Tales & Deathly Trails 0

Wilderun: Olden Tales & Deathly Trails

Wilderun est un groupe américain, originaire de Boston, Massachussets. Si l’endroit n’est pas particulièrement connu pour ses pirates – encore que – il mérite de l’être pour ce groupe, dont le métal est très inspiré par les chansons de marins et les histoires de loups des sept mers, comme en témoigne leur album Olden Tales & Deathly Trails.

Epica à Genève 2

Dragonforce / Epica à Thônex

Ce qu’il y a de bien, avec les concerts d’Epica, c’est que ça permet d’aller voir du métal en famille, avec ma dame, son frangin et sa dame à lui. Bon, sauf quand ça se déroule dans un endroit improbable, genre Colmar.

Haken: Restoration 2

Haken: Restoration

Il y a des groupes dont je me réjouis d’avance de n’importe quel morceau qu’ils mettent en ligne – même si c’était une reprise d’Abba ou de Claude François, c’est dire. Haken est de ceux-ci et la sortie de leur EP Restoration est une excellente nouvelle, aussi court qu’en soit le format.

Audrey Horne: Pure Heavy 0

Audrey Horne: Pure Heavy

Audrey Horne – dont le nouvel album, le bien nommé Pure Heavy, vient de sortir – est un groupe norvégien qui a décidé de ressusciter l’esprit des groupes de hard-rock des années 1970 avec un son contemporain. C’est plutôt une bonne idée, mais ce qui m’ennuie, c’est que c’est déjà ce que j’ai écrit pour le précédent, à peu de choses près. Et celui d’avant, aussi.

Clément Belio: Contrast 0

Clément Belio: Contrast

Je vous en reparlerai prochainement, mais il semble que j’ai enfin trouvé une utilité au réseau social Diaspora, que j’ai re-rejoint récemment: ça me permet de découvrir des nouveaux groupes et musiciens peu connus, comme Clément Belio et son fort bien nommé premier album, Contrast.