Catégorie : Musique

C’est peut-être un peu exagéré: j’y parle de métal – mais aussi de rock progressif, de post-rock et de plein d’autres genres entre les deux, à côté, dans les parages ou complètement à l’ouest.

Wild Boar Fest 2016 0

Wild Boar Fest à côté de chez moi

Et hop! Deuxième concert en deux jours, parce que je suis un grand malade. Et comme je suis vraiment un grand malade, c’est pour la première édition du Wild Boar Fest, un festival folk/viking-metal – genre dont je ne suis pas très fan.

Trans-Siberian Orchestra: Letters from the Labyrinth 0

Trans-Siberian Orchestra: Letters from the Labyrinth

Comme mentionné récemment avec l’album de Melted Space, le heavy-metal entretient une relation tumultueuse avec la musique classique et ce Letters from the Labyrinth, de la formation américaine Trans-Siberian Orchestra, en est une preuve supplémentaire. À vrai dire, je pense que je n’aurais jamais acheté cet album, avec sa pochette dans le plus pur style « groupe hollandais des années 1980 », si je n’avais pas appris qu’il incluait des membres du mythique groupe Savatage.

Melted Space: The Great Lie 2

Melted Space: The Great Lie

Il y a métal symphonique et métal symphonique; The Great Lie, de Melted Space, appartient plutôt à la catégorie Métal Symphonique. Oui, avec des majuscules. C’est un projet qui, à l’instar des Ayreon de Anthony Arjen Lucassen, réunit plusieurs pointures du genre pour un metal-opera à grand spectacle autour du musicien français Pierre le Pape.

Monnaie de Singe: Error 404 0

Monnaie de Singe: Error 404

Il y a des groupes qui attirent tout de suite la sympathie: découverte par une chronique de ProgCritique (mais Neoprog en avait aussi parlé), la formation française Monnaie de Singe (MDS pour les intimes) a eu la gentillesse de m’envoyer gracieusement une copie de leur troisième album, Error 404, alors que je demandais où le trouver en numérique. Seul payement demandé: aimer l’album.

Teramaze: Her Halo 0

Teramaze: Her Halo

En écoutant l’album Her Halo de Teramaze, je me suis demandé qui pouvait bien faire un métal progressif aussi soigné et aussi bien foutu. Un rapide coup d’œil sur la chronique de Neoprog qui m’avait incité à m’y intéresser a confirmé mes soupçons: des Australiens. Encore. Y’a un nid.