Catégorie: Musique

C’est peut-être un peu exagéré: j’y parle de métal – mais aussi de rock progressif, de post-rock et de plein d’autres genres entre les deux, à côté, dans les parages ou complètement à l’ouest.

Rhapsody: Prometheus 0

Rhapsody: Prometheus

Bon, techniquement, le nom de cet album est « Luca Turilli’s Rhapsody: Prometheus – Symphonia Ignis Divinus« , mais franchement, depuis que l’autre Rhapsody est devenu « of SteelFire », il n’y a plus de raison de confondre et les sous-titres latins, ça fait un peu trop pompeux, même pour du métal symphonique. Même pour Luca Turilli.

 

Cold Snap: World War 3 0

Cold Snap: World War 3

Ce qu’il y a de bien avec le visuel et le titre de World War 3, le premier album du groupe croate Cold Snap, c’est qu’on sait assez bien à quoi s’en tenir: ça ne va pas être subtil, avec une grosse coloration de métal. Deux raisons donc de se réjouir – trois si on compte la satisfaction personnelle de rajouter un groupe croate sur ma carte musicale.

Night of the Prog 2015 2

Night of the Prog 2015, survivre au festival

Cet article est le numéro 5 d'une série de 5 intitulée Night of the Prog 2015

Alors voilà, l’édition 2015 du Night of the Prog s’est terminée il y a presque une semaine, après trois jours de folie – trois, parce que c’était l’édition du dixième anniversaire. Je ne vais pas – trop – revenir sur les groupes, je vous ai déjà fait trois articles sur le sujet. Mais un tel festival, ce n’est pas que les concerts.

Night of the Prog 2015 samedi 0

Night of the Prog 2015, deuxième jour

Cet article est le numéro 3 d'une série de 5 intitulée Night of the Prog 2015

La météo, radieuse la veille, nous gratifie d’ondées matinales. Rien de tel pour se réveiller de bonne humeur qu’une tente dont l’atmosphère est saturée d’humidité et des douches privées d’eau chaude. Qu’à cela ne tienne: on n’est pas là pour se la couler douce, y’a Night of the Prog, deuxième jour! Avec un programme de folie, en sus.

Night of the Prog 2015 0

Les dix raisons pour aller au Night of the Prog Festival

Cet article est le numéro 1 d'une série de 5 intitulée Night of the Prog 2015

Avertissement sans frais, je reviens de la Planète Prog, aussi connue sous le nom de Night of the Prog Festival, au Loreley Freilichtbuhne, en Allemagne. Si vous n’aimez pas le rock progressif, je vous conseille de faire un break de mon blog cette semaine, parce que ça va sentir la musique de vieux. Mais si vous aimez ça, je peux vous donner dix bonnes raisons d’aller à ce festival.

The Pineapple Thief: Magnolia 0

The Pineapple Thief: Magnolia

Il est facile de comparer The Pineapple Thief avec Porcupine Tree – à commencer par les initiales et, désormais, la même maison de disque – mais, avec Magnolia, leur dernier album, le groupe britannique prouve une fois de plus que leur style va au-delà de la simple copie et ajoute notamment une énergie impressionnante.

 

Klone: Here Comes the Sun 2

Klone: Here Comes the Sun

Je dois avouer qu’en achetant Here Comes the Sun, le dernier album du groupe français Klone, je m’attendais à autre chose. Du coup, je me retrouve avec un ressenti de déception alors que, dans l’absolu, c’est un album plutôt bon dans son genre.

Leprous: The Congregation 0

Leprous: The Congregation

Même si j’arrive quelque peu après la bataille – à savoir leur album Bilateral – je ne me lasse pas de Leprous et de son métal progressif atypique. Cela dit, l’écoute de The Congregation après celle de Coal me laisse comme un goût trompeur de trop peu. C’est un peu frustrant.

The Gentle Storm: The Diary 2

The Gentle Storm: The Diary

Derrière l’album The Diary et le projet The Gentle Storm se cachent deux noms plutôt connus dans le petit monde du rock progressif: la chanteuse Anneke van Giersbergen et le compositeur Anthony Arjen Lucassen. Le résultat final est un album décliné en deux disques: un « gentle » folk et acoustique et un « storm » plus métal et symphonique.

Mehdi Alouane: The Sound of the Incurable Disease 23

Mehdi Alouane: The Sound of the Incurable Disease

L’album de Mehdi Alouane, The Sound of the Incurable Disease, se mérite: pas question de faire son millennial et de le commander en numérique sur une plateforme en ligne! Non, il faut passer dans une boutique qui l’a en stock ou le commander directement à l’auteur. L’élite!

 

Chaos Divine: Colliding Skies 0

Chaos Divine: Colliding Skies

Il y a quatre ans, le groupe australien Chaos Divine m’avait marqué par son approche du métal progressif résolument énergétique et originale (= pas un clone de Dream Theater). Le voici qui revient avec Colliding Skies, un nouvel album qui aurait dû concrétiser la bonne impression initiale, sauf que non.