Category: Musique

C’est peut-être un peu exagéré: j’y parle de métal – mais aussi de rock progressif, de post-rock et de plein d’autres genres entre les deux, à côté, dans les parages ou complètement à l’ouest.

Fatal Fusion: The Ancient Tale 0

Fatal Fusion: The Ancient Tale

Quand j’écoute le groupe norvégien Fatal Fusion, j’ai l’impression qu’il y a un peu tromperie sur la marchandise, car ce n’est pas de la fusion et ce n’est pas très fatal non plus. Le titre de l’album, The Ancient Tale, est déjà plus raccord, vu qu’il s’agit de rock progressif avec de grosses influences néo-prog (et, pour ceux qui se demandent pourquoi, on dira que le « néo-prog » est à peu près aussi récent que la « new-wave »).

Look to Winward: Kepler 0

Look to Windward: Kepler

OK, celui-ci est bizarre, même selon mes critères: Look to Windward est un groupe néo-zélandais qui, s’il emprunte son nom à un roman de Iain M Banks (déjà un bon point), n’emprunte par contre son rock progressif bizarre et discordant à pas grand-monde. C’est un peu le gamin bizarre du quartier à qui on ne prête pas ses jouets car on sait qu’on va les retrouver dans un état pas racontable et vaguement inquiétant.

Ulf: Echo Promise 0

Ulf: Echo Promise

Au hasard d’une remontée d’un ancien billet sur Sonic Universe Experience, l’ami Gordon m’a gentiment fait découvrir un autre groupe niçois, Ulf, et son album Echo Promise, sorti en 2010. Deux ans plus tard, le groupe rendait le plaques, hélas, mais reste un album qui, a défaut d’être très original, s’avère plutôt plaisant.

Syncromind Project: Syncronized 1

Syncromind Project: Syncronized

Je ne sais plus lequel de mes contacts a mentionné, au passage, l’existence de Syncronized, album de métal instrumental de Syncromind Project, concept né de la rencontre entre le guitariste italien Enzo Ferrara et le batteur polonais Vito Lis – rencontre à mi-chemin, donc en Bavière; je n’invente rien.

Opeth: Pale Communion 1

Opeth: Pale Communion

Je dois faire ici un aveu: je n’aime pas vraiment Opeth. Pour être précis, j’ai toujours eu du mal avec son métal progressif growlé et, maintenant qu’il donne dans le rétro-progressif pur vintage, comme avec ce Pale Communion, j’ai toujours du mal, mais différemment.

Almøst Human: Ø 0

Almøst Human: Ø

Dans notre interminable série « il y a des groupes comme ça en Suisse et on ne m’avait rien dit », je découvre grâce à Neoprog le groupe lausannois Almøst Human, via leur EP Ø. OK, techniquement, c’est un zéro informatique et pas un O barré scandinave, mais on fait ce qu’on peut avec l’unicode qu’on a.

Ethersens: Your Wandering Ghost 0

Ethersens: Your Wandering Ghost

Autant l’album de Palms m’avait un peu déçu, autant Your Wandering Ghost, nouvel album des Français de Ethersens (aussi orthographié EtHERSENS) m’apparaît comme un excellent candidat pour le rôle de remplaçant d’Isis sur la scène post-métal.

Palms 0

Palms

Bon, voyons si je me rappelle pourquoi j’ai acheté Palms, premier album du groupe américain éponyme. Ah oui! Je soupçonne qu’une étiquette y mentionnait une parentée avec Isis, via trois de ses membres (Jeff Caxide, Bryant Clifford Meyer et Aaron Harris).

Eluveitie: Origins 5

Eluveitie: Origins

Un de ces derniers matins, je me suis demandé pourquoi j’avais soudainement envie d’aller casser la tête à toute une légion romaine. C’est alors que j’ai remarqué que j’étais en train d’écouter Origins, le dernier album d’Eluveitie. Comme quoi on peut être suisse et avoir soudainement des envies de violence. À moins que ce ne soit mon côté français…

Lantlôs: Melting Sun 0

Lantlôs: Melting Sun

Dans la famille post-rock/post-métal déprimant et déprimé, je voudrais les Allemands. Ah, Lantlôs, bonne pioche! Car leur dernier album, Melting Sun, est un petit bijou d’ambiances en contre-jour, moitié black-metal, moitié post-rock solaire.

Les Friction 1

Les Friction

C’est le moment de dire « c’est la faute à Axelle » et de pointer un doigt accusateur dans sa direction pour la blâmer de m’avoir fait découvrir le groupe américain de pop-rock épique Les Friction, éponyme de son premier et, pour le moment, unique album. Oui, car je suis comme ça, moi, je balance! Et ça tombe bien, parce que l’album balance aussi pas mal.