Blog à part, troisième époque

Night of the Prog 2014 - Marillion 2

Les sons impossibles

— Tu disparais pendant trois jours, puis tu nous appelles depuis un communicateur public pour nous demander de venir te chercher après un festival de musique ? Enfin, si on peut considérer cette hystérie comme de la musique.

Stream of Passion: A War of Our Own 1

Stream of Passion: A War of Our Own

Comme pour Darker Days, le précédent album de Stream of Passion, ce A War of Our Own ne se laisse pas chroniquer facilement. Le métal symphonique du groupe néerlandais, dominé par la voix de Marcela Bovio, continue son petit bonhomme de chemin à mi-chemin entre gros métal qui tabasse et semi-pop mélancolique.

IQ: The Road of Bones 1

IQ: The Road of Bones

IQ m’impressionne. Plus de trente ans de carrière derrière eux, on pourrait croire que ces vétérans du néo-prog britannique auraient pu prendre leur retraite et voilà qu’ils nous pondent The Road of Bones, un double album d’une profondeur impressionnante.

The Massive 4

The Massive, tome 1

Trente minutes dans l’avenir, le monde est ravagé par une série de catastrophes climatiques exceptionnelles. Un an plus tard, à la recherche de son navire-sœur, le chalutier Kapital de l’organisation écologiste Ninth Wave sillonne les océans, en tentant de concilier son engagement et ses idéaux pacifistes avec un monde qui sombre dans la violence. Tel est le point de départ de The Massive, une bande dessinée écrite par Brian Wood.

Dragon Kings 2

Dragon Kings

J’avoue: si j’ai souscrit au projet Dragon Kings, c’est parce qu’il combine jeu de rôles et rock progressif. Bon, après, sans trop de surprise, quand on dit « jeu de rôles », on dit en fait Dungeons & Dragons. Quant au rock progressif, c’est plus du métal progressif avec une grosse influence seventies qui tache.

Cup of tea, Scotland 4

L’intelligence artificielle n’aura pas lieu

L’homme regardait la soucoupe volante fermement engoncée dans la boue du champ de patates, tout en dégustant sa tasse de thé. Le fermier, un vieux rugueux du Devonshire qui donnait l’impression d’avoir déjà tout vu trois fois, avait visiblement sorti son service des grands jours.

Flattr Logo 1

Flattr: Bilan pour juin 2014

Cet article est le numéro 37 d'une série de 37 intitulée Bilans Flattr

Encore un joli résultat mensuel avec Flattr ce mois de juin: €20.62 de revenus pour €15 de dons. J’en profite, parce que je soupçonne qu’avec les vacances, les prochains mois risquent d’être moins glorieux.

Mermaid Project, épisode 3 0

Mermaid Project, épisode 3

Déjà un troisième épisode pour Mermaid Project, cette bande dessinée se déroulant dans un avenir dominé par le manque de ressources et la déchéance des nations du nord. D’ailleurs, cet épisode s’ouvre sur Romaine Pennac qui déboule dans une Rio de Janeiro devenue une métropole pimpante, bien plus avancée que Paris ou New York vus dans les tomes précédents.

Empirical Times: Songs, Poems and a Lady 0

Empirical Times: Songs, Poems and a Lady

Songs, Poems and a Lady du groupe italien Empirical Times est un de ces albums que j’ai acheté chez Gibert un peu juste parce qu’il y avait marqué « rock progressif » dessus. Et, au final, j’ai un peu l’impression que c’est la seule chose que j’en retiendrai.

Jour J: L'Étoile blanche 1

Jour J: L’Étoile blanche

Dans la nuit du 14 avril 1912, le Titanic, qui accomplit là son voyage inaugural, évite de justesse un immense iceberg grâce au jeune Max Waterson. C’est le point de départ de L’Étoile blanche – symbole de la White Star Line, qui possède le navire –, seizième tome de la série de bande dessinée uchronique Jour J.

Stille Volk: La Pèira Negra 0

Stille Volk: La Pèira Negra

Stille Volk, le groupe de folk pyrénéen tellurique, revient avec un nouvel album tellurique, intitulé La Pèira Negra, autrement dit la « pierre noire », autrement dit quelque chose de tellurique. Retenez bien ce mot, « tellurique », parce que c’est un peu le mot-clé de cet album, qui parle de pierre et de pétrification, mais aussi de forêts et de malédictions.

The Watch: Tracks from the Alps 0

The Watch: Tracks from the Alps

Le groupe italien The Watch est surtout connu pour être un cover-band, c’est-à-dire un groupe qui joue des reprises, dans le cas présent du Genesis période Peter Gabriel. Leur dernier album Tracks from the Alps, sorti il y a peu, prouve qu’ils font aussi des reprises de morceaux de Genesis qui n’existent pas.