66 Résultats de recherche

Pour le terme "dé qu'a dents".
Convention du Dé qu'a Dents 2016 0

Convention du Dé qu’a Dents 2016

Allez hop, dernière convention de l’année: on saute dans le train, direction Monthey et la Convention du Dé qu’a Dents. Je rappelle le principe pour ceux qui n’ont pas suivi mes trois derniers billets sur le sujet (quatre si on compte la Convention des Fous): c’est une de ces conventions de club, au rayonnement surtout local ou régional, mais où je vais d’abord parce que c’est la Terre de mes Ancêtres – littéralement, ma grand-mère habitait à deux cents mètres – et parce que j’y ai plein de potes.

Convention du Dé qu'a dents 2015 1

Convention du Dé qu’a dents 2015

Il y a trois raisons pour lesquelles je m’efforce, chaque année, de me rendre à la convention du Dé qu’a dents à Monthey. D’abord, parce que c’est une convention de jeu de rôle, ensuite parce que c’est organisé par des potes et enfin parce qu’elle se situe à Monthey, que je considère un peu comme « le patelin de mon enfance », étant donné que ma grand-mère habitait à trois pâtés de maison de la salle.

2

Convention du Dé qu’a dents 2012

Je suppose que je n’ai pas besoin de vous rappeler que, ceci étant un blog et pas grand-chose de plus, tout espoir d’impartialité est illusoire. En plus, s’il s’agit d’une convention organisée 1) sur la terre de mes ancêtres et 2) par un ami, c’est carrément mort. Tout ceci pour dire que je suis allé à la Convention du Dé qu’a dents, club de jeu montheysan.

Borderlands 2

Borderlands

Oui, cette chronique parle du premier jeu vidéo Borderlands, celui sorti en 2009. Comme je suis quelqu’un d’ordonné et de méthodique, je les ai joué dans un ordre bien particulier, déterminé par une raison et une logique très précise.

Devin Townsend: Z2 2

Devin Townsend: Z2

Devin Townsend, le Canadien fou, doit partager avec son « héros » Ziltoid The Omniscient un amour immodéré pour la café si on en juge, d’une part par ses prestations scéniques particulièrement secouées et, d’autre part, par sa production logorrhéique. Témoin la sortie de Z2, qui ne contient pas seulement un, mais deux albums.

0

Mermaid Project, épisode 3

Déjà un troisième épisode pour Mermaid Project, cette bande dessinée se déroulant dans un avenir dominé par le manque de ressources et la déchéance des nations du nord. D’ailleurs, cet épisode s’ouvre sur Romaine Pennac qui déboule dans une Rio de Janeiro devenue une métropole pimpante, bien plus avancée que Paris ou New York vus dans les tomes précédents.

5

Deadpool vol. 1: Dead Presidents

Quelque part, pour quelqu’un comme moi qui ai une relation avec les histoires de superhéros que l’on pourrait qualifier de « conflictuelle » en se vautrant avec délices dans l’euphémisme, ce premier volume relié des récentes aventures de Deadpool, titré Dead Presidents, est exactement ce qu’il faut.

4

« The Last Colony », de John Scalzi

Je vous dirais bien que The Last Colony est le dernier volume de la trilogie « coloniale » de John Scalzi, débutée par Old Man’s War et poursuivie par The Ghost Brigades, mais ce ne serait pas complètement exact. Il manque encore à l’appel Zoë’s Tale, qui est un point de vue un peu différent de ce qui se passe dans The Last Colony et, qui plus est, il existe d’autres ouvrages dans le même univers; cela dit, pour ce qui est de la trame de l’histoire, ces trois ouvrages précités tiennent assez bien la route dans le format trilogie.